Transports : AutoNobile sur rail.

Le « TOUT-RAIL » ou l’ « AUTONOBILE sur RAIL»

autoNobile ou autoNoMile : véhicule autonome et mobile

Les autoroutes de l’Information vers l’internet de la Logistique

Introduction à cet « essai »

Toujours dans le cadre de l’Effondrement, après le RB3I et la 3RTT, voici une proposition concrète pour tendre vers une décroissance raisonnée de notre principale source de pollution : les transports.

Référence initiale : Luc Ferry : La Révolution Transhumaniste  (7€60 – J’ai lu)

Selon Jerémy Rifkin, (TRI : Troisième Révolution Industrielle)

L’Internet de la communication(1990) a permis de relier tous les individus. Il sert maintenant d’infrastructure  à l’économie nouvelle (collaborative). Vient  ensuite L’Internet de l’énergie, ce qu’on appelle aussi les réseaux intelligents  qui permettrait de décentraliser les énergies renouvelables et, comme pour le Web, les mettre en réseau, les partager et les stocker : C’est la TRI basée sur l’hydrogène.

Le troisième Internet est celui de la Logistique. Il concerne les questions de mobilité qui aujourd’hui sont traitées de manière totalement irrationnelle. Nos voitures par exemple ne sont utilisées que 6% du temps. Pour les camions, ils circulent souvent à moitié pleins quand ils ne rentrent pas à vide après avoir déchargé leurs livraisons.

On pourrait organiser les transports en prenant pour modèle les internets que nous venons d’évoquer.

Objectif final :

Faire en sorte que des véhicules motorisés autonomes (sans chauffeur)  puissent utiliser à terme un Réseau Ferré en France sous la responsabilité de l’Etat (SNCF) et relié au réseau international en fonction de contrat (comme pour les opérateurs du Web)…

Les constructeurs de motrices, de wagons, de Véhicules Légers ou  Poids Lourds devront adapter progressivement leurs chaines de fabrication pour que les véhicules produits soient compatibles pour circuler sur ce Réseau, ceci en toute sécurité grâce à l’Intelligence Artificielle (IA).

Les véhicules devront être accrédités (Passage aux Mines) sous contrôle du ministère de l’aménagement du territoire (l’Etat)

Ce projet nécessite un faible coût d’investissement.

Les répercussions prévues sont les suivantes :

  • Réduction massive de l’emploi dans ce secteur d’activité, d’où la 3RTT et le RB3I
  • Transports optimisés et nuisances supprimées
  • Transition climatique assurée, un moyen supplémentaire de « limiter » l’Effondrement.

 

Scénario « futuriste » ?

Toutes les personnes physiques ou morales pourront s’adresser à des sociétés publiques ou privées grâce à des plateformes « collaboratives » pour obtenir rapidement un véhicule autonome (sans chauffeur : AutoNobile) adapté aux besoins :

Évaluation du besoin de transport :

  • Destination
  • nombre de passagers, bagages, animaux,
  • Vitesse « standard », Rapide ou Prioritaire.
  • Colis à livrer sans limite de dimension. (Gestion des gabarits)
  • Matière à livrer liquide solide ou gazeuse. Dimension, poids et volume
  • En retour : Délais et coût

Démarche du projet par Etapes

Recherche et Développement

  • Mise au point d’une peinture « magnétique » pour matérialiser un « Rail » sur les chaussées existantes. Elle doit être réfléchissante, visible de jour comme de nuit et identifiant le sens de circulation (ou le double sens)
  • Création de système de guidage magnétique (simulant un rail) à tester sur les véhicules autonomes
  • Création du logiciel de contrôle du Réseau et test sur modèle réduit pour la mise au point.

 

Sous la responsabilité de l’Etat – Aménagement du Territoire :

Peindre ce « rail magnétique » de façon continue ou discontinue sur toutes les voies de circulation des réseaux existants  (routiers et autoroutiers).  

Ces « voies » seront balisées et protégées (à terme) des risques de franchissement (animaux, piétons, cyclistes ou des véhicules motorisés hors réseau).

Peindre en priorité les axes principaux et leur adjoindre (dans la mesure des moyens) une voie ferrée intégrée dans la chaussée avec raccordement sur les « lignes »s existantes de tramways, de train, de métro ainsi qu’un accès aux gares TGV.

Réhabiliter quand c’est possible les lignes secondaires ou abandonnées…

 

Constructeurs :

Intégrer en série l’Assistant à la conduite programmé en Intelligence Artificielle sur tous les véhicules. 

Intégrer les règles  simples, identifiées, résolues et testées.  Utiliser si possible  les logiciels en mode « libre » pour autoriser le contrôle citoyen.

  • Guidage magnétique à partir d’une peinture et/ou d’un rail identifié dans ce Réseau intégré dans un logiciel de cartographie-GPS. Avec les règles suivantes pour la « route » et/ou pour le rail.
  • Contrôle de la distance de sécurité avec le véhicule précédent
  • Gestion des croisements (priorités)
  • des dépassements,
  • de l’insertion dans le flot de circulation,
  • des ronds-points

La majorité des programmes pour la « voiture autonome » qui sont en cours ont déjà atteint ce niveau d’application.

Il faudra y ajouter le Gabarit autorisé (pour les convois exceptionnels) et l’évaluation précise du poids en charge intégrée au châssis.

Prévoir des modifications « mécaniques »

  • Risque de franchissement, obstacles (par des radars sur le véhicule)
  • Le « couplage » magnétique dans un « train » de véhicules pour limiter la consommation
  • Adapter l’auto-démarrage en période transitoire.
  • Prévision de crémaillères pour les pentes >20%
  • Confort de l’habitacle par les amortisseurs « électroniques »
  • Idem pour les vitesses (les « g » pris dans les virages)
  • horizontalité de la « nacelle » de transport (pente, crémaillère)

Prévoir un « kit » de modification pour les véhicules en cours de circulation.

Amélioration complémentaires à intégrer dans les phases d’évolution :

  • Gestion automatique de l’approvisionnement des véhicules en combustible.
  • Verglas, neige : autonobile de nettoyage, sablage
  • Détection automatique des anomalies du réseau
  • Contrôle technique des véhicules qui utilisent pour la première fois le réseau : agrément mine.

L’objectif est d’assurer une transition douce des véhicules circulant sur route vers  l’autonobile sur rail pour le transport des personnes et des marchandises.

Motorisation : prévoir l’utilisation de la pile à hydrogène stockée sous forme d’hydrures (CLIC) lesquels ont fait l’objet d’études intensives depuis de nombreuses années, offrant un stockage solide de l’hydrogène sécurisé et totalement réversible. Il existe aussi l’air comprimé à étudier (CLIC)

Les  moteurs électriques et à air comprimé sont nettement plus fiables que les moteurs thermiques.

Peu d’énergie nécessaire car récupération au freinage, Possibilité pour les dénivelés important d’utiliser le système téléphérique : deux forces opposées sur crémaillère.

Pendant le « transition

Les constructeurs rappellent les véhicules qui désirent s’inscrire sur ce réseau pour leur adjoindre le logiciel d’autonomie ainsi que l’auto-démarrage

Les propriétaires dont les véhicules sont adaptés au Réseau  peuvent, s’ils le souhaitent, mettre leurs véhicules à disposition de sociétés de partage pour en tirer un profit.

L’Intérêt du rail n’est plus à démontrer :

Investissement et maintenance à faible coût.

Logiciel de circulation facilité car, grâce au  rail, il n’est plus nécessaire de gérer l’ensemble des situations possibles.

Gestion plus simple des intempéries (pluie, vent, verglas neige),

Redonne de l’espace aux citoyens, à la nature.

Imaginons un gigantesques réseau ferré dans lequel toutes les liaisons sont assurées pour relier tous les points entre eux : les maisons, les immeubles, les fermes, les entreprises, les usines, les administrations, les villages, les villes, les sites, les pays…

Ce réseau est constitué d’un ou plusieurs rails sur lesquels des véhicules motorisés circulent  à des vitesses adaptées (entre 0 à 350 Km/h) selon les besoins et les possibilités des véhicules et du  réseau.

Sur ce réseau tous les véhicules peuvent se déplacer selon des règles de gestion simples et précises.

Le réseau ferré existant peut être utilisé pour les longues distances

Pour la circulation urbaine : circulation centrale sur la chaussée.

 

Cela concerne avant tout  les véhicules prioritaires : SAMU, Pompiers, Ambulances, Police, Déminage, Eau, Gaz, Electricité, etc.

Puis les sociétés de transports en commun, de taxi, de covoiturage

Les sociétés de Transport, de déménagement,…

Les types de transports proposés

  • Pour les personnes
    • urbains et régionaux : gratuits (mutualisés)
    • Interrégionaux ou internationaux : payant selon la distance, le nb de personnes et la rapidité demandée (utilisation des LGV, voies prioritaires, etc.)
  • Matières en tous genres
    • Matière première selon le volume et le tonnage Liquide, solide ou gazeux
    • Matières dangereuses
    • Colis en tous genres, lettres : payant selon devis (poids, dimensions, distance, immobilisation)

Type de rapidité

  • Standard (gratuit)
  • Rapide (payant)
  • prioritaires privés : payant
  • prioritaire des Services Publics.

Conséquences attendues – avantages et inconvénients

Suppression à terme

  • de tous les emplois relatifs aux transports routiers, 
  • des contrôleurs de billet, des guichetiers,… pour les transports en commun « payants »
  • des tous les « outils de contrôle » matériels et logiciels : tourniquets, distributeurs de tickets, Portillons automatiques, etc.

C’est la diminution de la Production pour les constructeurs car

  • leurs véhicules doivent être réparables et adaptables : maintenus aux normes d’exploitation et de sécurité exigée.
  • Ces véhicules autonomes seront pleinement partagés

Ils seront (à terme) motorisés électriquement par des piles à combustion (Hydrogène) ou à l’Air Comprimé.

C’est aussi la libre entreprise des sociétés de transport en commun qui n’ont en charge que l’investissement d’un parc d’« AUTONOBILE » utilisé à 90% et facilement évolutif et adaptable.

C’est aussi la mutualisation de la logistique des entreprises.

Accroissement de la production industrielle de rails.

Avantages

Pour les Citoyens

Pas d’achat de véhicule sinon pour le plaisir avec les « anciennes technologies »

Possibilité de transporter rapidement et en toute sécurisé, des personnes et des biens avec la maitrise des délais, du coût et des dates et heures de livraison ou de réception.

Le « Réseau » prend peu de place au sol ce qui redonne de l’espace aux piétons et aux vélos devenus prioritaires sur les véhicules motorisés (hors réseau). A terme l’espace utilisé par le stationnement des véhicules inutilisés (95% du parc) sera libéré.

Accessibilité totale pour les handicapés.

Pour les Entreprises

Pas d’achat ni d’amortissement des véhicules.

Gestion de la Logistique simplifiées (expéditions, réceptions)

Gestion des coûts de transport facilitée

Sécurité assurée

Gestion des stocks facilitée

Pour l’État, les Régions, les Communes

Peu d’investissement pour l’infrastructure (peinture magnétique, pose de rails).

Plus d’entretien des chaussées secondaires et urbaines

Rapide à mettre en œuvre

Infrastructures existantes récupérables (TGV, réseau secondaire, anciennes lignes…)

Révision des circulations urbaines.

  • La circulation du « Réseau » se fera en milieu de la chaussée, redonnant aux piétons et aux vélos l’espace des trottoirs et du stationnement…
  • Les parkings seront (à terme) inutiles
  • Transformation du Transport en Commun. Gratuité pour le transport « standard » urbains

Assainissement des circulations de flux existantes sur le même circuit.

Accès facilité en montagne (crémaillère)

Exportable pour relier les régions d’un continent

Prévoir la montée sur ferry avec rails pour les traversées.

Prévoir la montée sur les TGV des véhicules « urbains »

Climatique et écologique

Pas de pollution ou peu à l’utilisation.

Production des véhicules réduite au nécessaire Et suffisant grâce au partage.

Peu de déchets car réparable.

Pas de batterie ou peu…

Inconvénients :

Se heurter à tous les « lobbyes » pétroliers, industriels, nucléaire, etc.…

Se heurter aux travailleurs qui ont peur de perdre leur emploi. (Résolu par une 3RTT et un RB3I)

Convaincre les constructeurs qui vont à terme mettre au chômage un grand nombre de personnel

Idem pour toutes les entreprises.

Trouver des fonds pour tester le modèle réduit de circulation

Contrôle :

Il est certain que ce réseau permet de contrôler la circulation des personnes et des biens.

Il sera plus facile de suivre les personnes suspectées de délit. Comme c’est déjà le cas avec la téléphonie mobile et les circuits bancaires et autoroutiers…

Terrorisme : suivi des déplacements

Liberté :

Les citoyens qui ne souhaiteraient pas rentrer dans le réseau pourront continuer à utiliser leurs véhicules. Charge à eux d’entretenir tout ou partie des chaussées  pour permettre le « tourisme à l’ancienne »

Avantage : Les citoyens qui voudraient conserver leurs propres véhicules et se servir du Réseau peuvent les mettre aux normes. Un contrôle technique périodique doit être effectué.

 

Proposition d’un « Réseau » test à Mayotte

Pourquoi Mayotte ?

Ce serait un projet complémentaire à la mise en place du RB3I-3RTT (CLIC)

Dans l’ile, il y a peu de transport en Commun et le transport privé est réservé aux populations nanties.

Dans le cadre du projet de mise en place d’un RB3I, ce réseau permettrait de contrôler les flux des personnes et des matières.

 

Ce projet est la démonstration que, pour assurer la transition climatique au niveau des transports, grâce à l’Intelligence Artificielle, l’emploi va disparaître dans des proportions considérables.

C’est pourquoi il faut très vite mettre en place le RB3I associé à la 3RTT.

Pour ce projet voici les personnes et entreprises concernées (non exhaustif !!!)

les cheminots,  les conducteurs de Transports en Commun, les guichetiers, les contrôleurs, les chauffeurs de Taxi, les chauffeurs privés, UBER, les chauffeurs en général.

Toutes les sociétés de transports

Tous les services logistiques des entreprises

Les Services Publics : SNCF, Poste, RATP ainsi que leurs sous traitants

Les sociétés de contrôle d’accès aux transports en commun

Les sociétés qui vont devoir s’adapter : Constructeurs de PL et VL qui vont avoir une diminution très importante de la demande nationale du au partage

Les pétroliers par une diminution de la demande

L’industrie du Rail ou de la voie ferrée qui va nécessiter un surcroît de production.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

thirty five ÷ seven =