revenu existence face aux risques démographique social écologique International

Le « REMEDE » face aux risques démographique, écologique et social : un Revenu d’Existence, un Revenu de Base. Le modèle doit être international.

Risque démographique : Cela fait longtemps que cette « bombe » démographique est amorcée. D’éminentes sommités avaient, en leur temps tiré la sonnette d’alarme sur ce sujet. Pourtant, alors que notre planète ne comptait qu’un peu plus d’un milliard de terriens il y a 100 ans, nous sommes maintenant plus de 7 milliards et au rythme de la natalité, spécialement dans les pays pauvres, nous serons peut-être plus de 10 milliards dans 20 ans si nous ne proposons rien de mieux que des murs et des guerres pour défendre les « privilèges » des plus nantis au détriment d’une misère toujours croissante.

Ce n’est pas l’image que nous nous faisons de la démocratie et de notre devise humaniste : Liberté – Egalité – Fraternité….

Risque écologique et conséquences : Là encore tous les observateurs (à l’exception des « climato-sceptiques » – « pro-nucléaires ») soulignent depuis longtemps ce danger pour l’homme que le « toujours plus » dans un monde fini. Il s’en suit, comme on a pu le constater au Japon, des risques apocalyptiques qui provoquent misère, exodes et déchirement… Ceci quelles que soient les pays et le niveau de développement…

Risque social : C’est la conséquence des risques précédents. La solidarité mondiale, nationale ou régionale est à mettre en place dans une autre posture que celle de « dominant-dominés » et/ou pseudo caritative. Cette synthèse est particulièrement évidente

  • dans les pays soumis à des catastrophes naturelles. Quelques soient ces pays (Louisiane, Haïti, Pakistan, Chine, Chili, Brésil, Australie, Japon …pour ne parler que des dernières),
  • dans les pays qui veulent se libérer des dictatures pour vivre libres et dignes sur leur territoire (Palestine, Afghanistan, Egypte, Libye, Syrie, Soudan,..  )

Dans tous les cas, ce sont en priorité les populations pauvres qui souffrent. Souvent soumises à l’exode, elles migrent tant bien que mal, sont concentrées dans des « camps » de regroupement et soumises au pire conditions de vie… Conséquence de cette misère : ils font beaucoup d’enfants, seule garantie pour leur vieillesse mais en accroissant évidemment le risque démographique. La boucle est bouclée. Les conséquences sont dramatiques sous forme de guerres, guerre civile ou autre révolution dont c’est le plus souvent encore les populations les plus pauvres qui en font les frais…

Quels moyens humanistes  proposons-nous pour juguler ces risques ?

Les deux mesures « phare » que nous avons déjà développées sont :

  • le Revenu de Base (RB) que j’ai nommé REMEDE Revenu Economique Minimum d’Existence et de Dignité Européen (Le E d’Européen étant entre parenthèses dans un premier temps) associé à la
  • Réduction du Temps de Travail (RTT) à 4 jours.

C’est l’approche d’une économie sociale et solidaire (de marché ?).

Quelle serait la contrepartie demandée à la population ?

  • Pour les jeunes de 18 à 30 ans, ce sera de participer à un Service Civique Obligatoire de 6 mois sans autre revenu que le RB. Ils seront employés à des Travaux d’Intérêts Généraux régionaux, nationaux ou internationaux. L’intérêt est évident : c’est de confronter les jeunes à la mixité sociale, de leur permettre de mettre en pratique un métier, de passer les permis, d’apprendre les gestes qui sauvent, etc.
  • Pour l’ensemble des citoyens, c’est de leur demander en retour une plus grande responsabilité dans leur comportement, en particulier un meilleur sens civique concernant l’écologie, le patrimoine et la fiscalité.
  • Pour le citoyen qui paye l’impôt, c’est avoir la possibilité d’en répartir la moitié en « votant » son propre budget, le cumul de ces souhaits représentant le souhait global des contribuables.
  • Il en est de même pour les entreprises concernant l’affectation de la moitié de leur impôt. Ceci se fera par le système très connu des clefs de répartition (Comptabilité Analytique). Grâce à cet indicateur, l’Etat, le ministère du Budget intègrera cette clef pour le reversement des Budgets aux ministères, aux Régions et aux Communes en fonction de leur niveau de responsabilités.

Une fois cette organisation mise en place dans notre pays, il est possible de l’exporter à d’autres démocraties sous les conditions strictes du respect des Droits de l’Homme et du Citoyen.  Si des accords sont passés, ils doivent permettre la libre circulation des personnes et des biens entre tous les pays adhérents à cette « charte ».

Voici des exemples de coopération de type « gagnants-gagnants » pour de nouvelles politiques internationales.

Et la Démographie dans tout ça me direz-vous ?

Vous aurez compris que le RB est un préalable sans lequel il serait difficile de trouver une solution simple et viable à un problème aussi grave.

Répondons d’abord à quelques interrogations.

Sans négliger l’amour filial, qu’est-ce qui incite les « pauvres » à avoir beaucoup d’enfants ?

•     Les uns, protégés par un système social kafkaïen peuvent bénéficier d’allocations diverses qui leur permettent de vivre plus ou moins décemment… c’est ce qui est appelé dans les DOM-TOM « l’argent braguette ». Vous en connaissez les conséquences… Des adolescents à l’abandon qui vont grossir pour la plupart les statistiques de la délinquance et du chômage (plus de 40%).

•     Les autres, qui vivent dans des pays sans aucune protection sociale, ne pourront espérer vivre correctement leurs vieux jours que s’ils engendrent une grande descendance. D’un point de vue mathématique, la solidarité est pratiquement garantie… mais au prix de quelle misère générée !

Tout cela ne fait qu’aggraver le risque démographique pour notre planète.

« Le monde périra étouffé par les berceaux » disait en 1991 le Commandant Cousteau…

Claude Lévi-Strauss comparait la population mondiale à des vers de farine étouffés par leurs excréments. (voir les citations)

Notre planète compte actuellement plus de 7 milliards d’habitants et la tendance ne s’infléchit pas malgré les désastres sanitaires, les catastrophes naturelles ou les conflits…

Le RB peut donc être un excellent « remède » pour réguler cette démographie. Il est possible, pour chaque pays qui adopterait ce concept, de diminuer ce revenu au delà, par exemple, du second enfant pour un couple. Il serait fortement dégressif voire même complètement supprimé et serait alors à la charge des parents jusqu’à la majorité.

Ce système est incitatif et certainement plus « doux » que le malthusianisme drastique de la méthode chinoise qui limitait la descendance à un enfant par couple.

Paradoxalement, alors que dans la société actuelle ce sont les « pauvres » qui « font » des enfants, avec le RB, ce serait l’inverse. Seules les personnes « nanties » pourraient avoir plus d’enfants à condition de prendre la responsabilité de subvenir  à tous leurs besoins  jusqu’à leurs majorités. Ceci avec la garantie obligatoire d’une assurance privée en cas de perte de revenu (par exemple). Le RB ne sera distribué ensuite qu’à la majorité légale des enfants.

Avec ces garanties pour tous, vous pouvez même imaginer qu’un jour, les héritages démesurés seront abrogés car ils créent de fortes inégalités de naissance (cf le livre de Jacques Bertillier). Il en est de même pour les droits d’auteurs transmis sur plusieurs générations…Toutes ces mesures seraient prises au profit d’un héritage solidaire et national enrichissant un patrimoine industriel et culturel. Le RB serait alors le dividende d’un patrimoine régional, national et (pourquoi pas ?) planétaire qu’il nous faudra préserver pour les générations à venir. D’autres auteurs l’ont du reste nommé dans un langage volontairement capitaliste le « Dividende Citoyen ».

1 Commentaire

  1. martin-vallas bruno

    Juste un point,
    Je recommande ces deux super vidéos de Paul Grignon « L’argent Dette », pour mieux comprendre la monnaie et nos dettes
    http://www.dailymotion.com/relevance/search/l%27argent%20dette#hp-h-9
    …Le lien avec le « remede » est de mieux comprendre les repères de l’adversaire, les mécanismes de croissance de l’argent au détriment des populations

    Merci à Bernard pour ton site et ton activité « media actif »
    avec ton autre lien http://www.archive.org/details/le_revenu_de_base
    tu viens de me faire découvrir l’existence structurée en Allemagne de groupes favorables au Revenu de Base , un vrai rayon de soleil dans ma journée

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

twenty eight ÷ seven =