Revenu Existence – Education – Ecole primaire – Témoignage

Témoignage

Après des études à l’IUFM à Auch dans le Gers  ma fille est affectée dans une petite école située à plus de 100 km de son domicile. Elle a une fille de un an. Elle accepte (contrainte ?) malgré la fatigue, les frais de transport, les risques et l’obligation d’hébergement (lundi et jeudi) pour les limiter (les risques)…

Heureusement son mari est « moderne » il peut être présent en fonction de ses horaires. Il s’occupe de sa fille mais l’arrachement pour la mère est évidemment difficile malgré l’accueil de ses collègues et des parents d’élèves…

Maintenant, après avoir mis au monde une autre petite fille et  « bénéficié » d’un congé parental de 6 mois. Rebelote, elle est de nouveau affectée dans cette même école… Sachant qu’elle ne pourra pas supporter de nouveau un éloignement de sa famille, elle transmets une demande à l’administration pour ne faire qu’un mi-temps. Celui-ci a été accepté avec  2 jours consécutifs par semaine.

Analyse et pistes de réflexions :

Jamais une entreprise privée ne se permettrait de traiter ses employés sans les dédommager au minimum des frais de déplacement. Il n’est donc pas surprenant que  les enseignants soit soumis à la dépression ou qu’ils aient recours à l’absentéisme….Quel changement depuis Jules Ferry quand les enseignants étaient le fleuron de la République !

Ce sera très difficile de faire « bouger les lignes » tant que l’Education Nationale sera organisée par départements, régions et académies avec une centralisation extrême.

Peut-on faire évoluer facilement une structure aussi gigantesque ? – peu probable !

Pour mémoire, l’EN est l’organisme le plus important après les « armées rouges » de Chine et d’ex-URSS…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

forty five − = thirty eight