chronique politique journalière du 4 décembre 2010 au 11 décembre.

cette chronique est une analyse au fil de l’eau, journalière si possible, c’est l’écoute et la critique des différents médias avec comme filtre le revenu d’existence.

La question permanente en écoutant ou en regardant les informations du jour c’est de se dire : « et si le revenu d’existence existait, comment cela se passerait-il ? »

Lundi 6 décembre.

Economie – Sur France 3 – Thème « Banques »  » manière de faire de la politique ». Courses de chevaux ou programme ?

Michèle Cotta : qu’est-ce que vous proposez d’autres ? On fait quoi ? Quelles étapes ?

L’équipe projet : c’est ce que nous allons essayer de lui répondre par ce blog

Mercredi 8 décembre.

Lecture du livre de Stéphane Hessel. Complètement en accord. Cette première ébauche de programme lui est dédiée.

France 3 sur la démocratie. Comment faciliter le vote, comment le sécuriser, comment éviter ce qui se passe actuellement en Côte d’Ivoire ? Proposition : Internet sécurisé. Logiciel libre. Le vote par téléphone mobile ou Internet avec la même sécurité que les paiements bancaires. Cela éviterait les contestations et des affrontements.

Autre outil : les sondages. Trop nombreux. Antidémocratique. Manipulant. (Dépend des questions posées). Première solution : s’inscrire volontairement sur une base de données statistique.

Deuxième solution : mettre en place des indicateurs pertinents et facilement captés (automatique). Ceci permet de mesurer le progrès après mise en place des mesures du programme. Ces indicateurs objectifs doivent permettre des rectifications éventuelles.

Tous ces points soulevés feront l’objet de débats sur le site « le petit livre vert »

Jeudi 9 décembre.

Je ne peux pas me rendre à l’Assemblée Nationale. Envoi d’un message à Yves Cochet pour lui expliquer ma démarche.

Attente réponse pour rendez-vous.

Vendredi 10 décembre 2010.la

Le site est bien réservé.

J’ai regardé hier l’émission sur France 2 d’Arlette Chabot : « à vous de juger ». L’invité était Marine Le Pen. Danger : ma belle-mère la trouvait bien ! Je suis inquiet. À nous de proposer par notre blog des réponses aux bonnes questions de Marine Le Pen car ses réponses à elle sont plutôt gerbantes.

La possibilité de mettre en place un revenu d’existence dans chaque pays de l’Europe permettra de répondre à son opposition à la zone euro. Je pense qu’il n’est pas difficile de la contrée sur son euroscepticisme. Marine Le Pen propose un projet alternatif ! Malheureusement (pour elle) son obsession de l’exclusion lui nuit. Quand on défend la laïcité, ça ne doit pas être contre une religion particulière (l’Islam). Le Front National dit-elle, n’est ni de droite ni de gauche, car c’est un front contre le mondialisme. Quant à sortir de l’euro, personne n’y croit ! On revoit mal la mise en place de douaniers à toutes les frontières.

Au vu de ce qui s’était passé à Vitrolles, je pense que Front National ne serai pas contre la mise en place d’un revenu d’existence. Ce qu’il les gênerait peut-être, c’est de distribuer ce revenu d’existence à tous les résidents en France. C’est toujours la préférence nationale supprime parti. Elle peut se mettre une partie des électeurs de gauche dans la poche en prônant la retraite de 40 annuités à 60 ans. C’est drôle elle a repris exactement la même phrase de Stéphane Hessel (page 12 premier paragraphe) : « Je ne confie par la direction du poulailler au renard ».

J’ai enchaîné avec l’émission de Frédéric TADEI et de nouveaux, alors que l’on parlait du mensonge en politique, la conversation s’est focalisée sur les élections présidentielles.

Une question importante a été posée : « comment désigner le président de la république ? »

Primaires or not primaires ? Tirage au sort ? Tirage au sort parmi les élus de la république entre autres des directeurs de régions ?

Il a été rappelé ici que les primaires de faire participer l’ensemble des partis de gauche. Arnaud Montebourg : « la de la revoir le de de la halle s’ne par de de de de de de de vie de la grave s’attendre à la de s’enrichir de très en c’est le peuple de gauche qui décide et des appareils s’adaptent ». Le peuple attend une transformation pas de gestion. Il faut inventer un nouveau cadre. Une alternative au capitalisme financier. C’est la reconstruction d’un système nouveau : le capitalisme coopératif.

Nuit de dimanche à lundi.

Après que mon ami Emmanuel m’ait un petit peu formé sur le logiciel de création de sites,j’arrête ici la chronique qui serait trop longue à lire. Je mettrai mes humeurs dans le cadre des articles.il sera possible plus tard de regrouper ses articles pour analyse et proposition de solutions et les intégrer au projet final.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

12 + = twenty one