Revenu Existence – Le petit livre vert – Réflexions sécurité – désarmement

Article mis à jour au fil de l’eau et des tueries…

Pour accroître la sécurité, il faut d’abord éviter les conflits et l’escalade de l’armement (et du « blindage »).

1ère mesure – Niveau local (Région) et National

Arrêter si possible ou au moins limiter immédiatement la production et la vente d’armement à tous les pays qui n’appliquent pas les Droits de l’Homme et proposer de payer toutes les armes restituées par les citoyens le double du prix « usuel »: ce sera un excellent matériel culturel du patrimoine pour les musées des armes. Le « surplus » pourra être recyclé par des entreprises spécialisées ou sous forme de « matières première » pour les artistes en mal de violence (compression par exemple…) Cela accroîtra les revenus des « collectionneurs » (j’en connais) et leur « patrimoine » deviendra public, partagé et protégé. Il deviendra culturel.

Les conséquences envisageables seront une réduction de la violence armée et du petit et grand banditisme donc moins de délits en général, moins de police moins de frais de justice, moins d’emprisonnements .

Les « exploits » des tueurs armés aux USA  de « Columbine » jusqu’au « Connecticut », la tuerie de Norvège par le fou furieux, tout cela pourrait être évité (ou limité)…

2ème mesure au niveau international.

Si la volonté mondiale est de vivre ensemble sur cette planète, il faudra impérativement éradiquer toutes les armes, nucléaires y compris et d’urgence. Une totale transparence est requise pour éviter toute dérive impérialiste.

Dans le cadre des accords entre pays, si le Revenu de Base a été mis en place, il peut y avoir une annexe à ce contrat : un pacte militaire qui permet de réduire en conséquence les armements de chaque pays.

Le même principe pourra alors s’appliquer pour toutes les armes et matériels militaires « lourds » :  racheter les armes en « surplus » au prix « fort » aux pays en voie de développement ou émergents (à négocier) . Pour celles stockées dans les pays « occidentaux »,  les accords devront être déjà signés.

On pourra ainsi alimenter les musées de la guerre (froide ou chaude) et bousiller (recycler) le reste.

Associé aux conditions de paix sociale le désarmement permettra de vivre dignes ensemble, avec sérénité, « pauvres » comme « riches » mais ne plus accepter la misère indigne ni l’indignité des « richissimes » perpétuant leurs inégalités.

Réflexions sur les « alliances » actuelles :

  • Débat au parlement sur l’otan (intervention d’Yves Cochet)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ninety six ÷ sixteen =