Présidentielles – Nicolas Hulot – Bernard Debré – Letttre ouverte

Bernard Debré , ancien ministre et député de Paris, a adressé cette

Lettre ouverte à Nicolas Hulot
Cher Monsieur,

Comme beaucoup, j’ai vibré à vos aventures.
Ces spectacles, télévisés étaient merveilleux.
Ils révélaient la nature brute, les hommes, les animaux, je sais les difficultés que vous avez rencontrées pour accéder aux plus hauts pics des montagnes ou aux sources des fleuves les plus encaissés. La terre est d’une telle beauté, il faut bien évidemment la conserver.
Cela dit, heureusement que vous aviez à votre disposition les matériels les plus modernes (hélicoptères, avions et autres technologies de pointe).
Il faut aussi remercier ceux et celles qui vous ont aidé, comme EDF, Bouygues etc.
C’est grâce à eux que votre fondation a pu vivre, heureusement pour nos yeux émerveillés.
D’ailleurs personne ne critiquera votre salaire avoué de plus de 30 000 €  par mois sans compter les produits dérivés issus des ventes et des droits…
J’aurais tant aimé continuer à vous voir !
En 2007, vous avez été tenté par la politique. Heureusement, vous avez renoncé à vous lancer dans cette aventure, vous avez simplement fait signer à grand renfort de publicité et de caméras, comme vous savez si bien le faire, une Charte sur l’écologie, comme si le statut de vedette de télévision vous avait conféré celui de véritable gourou.
D’ailleurs, j’imagine que ces signatures ont été données aussi pour le spectacle…
Pendant longtemps vous avez côtoyé les politiques.
Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy ont été vos amis, je ne vous ai jamais vu avec Mélenchon ou Besancenot… Rarement avec Strauss-Khan

Les connaissez-vous ?

Mais voici le drame : vous voulez vous présenter à la présidentielle.
Attention, ne confondez pas la notoriété télévisuelle avec l’affinité politique. Vous n’allez pas concourir au 7 d’or en vous présentant à cette élection, elle ne se déroule pas à l’Olympia !
Ce n’est pas Drucker qui vous remettra le prix ! J’imagine que vous l’avez soupçonné en parlant social…
Puisque vous allez vous présenter « à gauche », il fallait bien répéter ce que diront vos amis, vos nouveaux amis !
J’attends avec impatience de vous voir aux côtés de l’extrême gauche !
Je ne sais pas ce qui a motivé votre soudaine décision, faire de la politique vous va comme une chaussette à un boa, comme des échasses à une girafe. Après cette aventure qui vous va si mal, je n’imagine pas que vous allez recommencer à faire de la télévision.
La France aura perdu un acteur, un metteur en scène, qui, un moment a joué un rôle qui ne lui allait pas.
C’est ainsi que les réputations s’écrasent sur des fautes irréfléchies ou peut être parce que l’ego devient démesuré !
Méfiez vous de la télévision, elle peut troubler les esprits !

Pr. Bernard Debré,
Ancien Ministre, Député de Paris

Voici ma réponse

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

eighty ÷ twenty =