Terrorisme – politique – d’état – de Clans – religieux – résistance – révolution – indépendance – guérilla -marchands armes – désarmement

Terrorisme politique – Terrorisme d’état

En réaction à l’article sur le terrorisme individuel, je me dois de compléter cet article par un autre terrorisme qui, lui, est plus ou moins « légitimé ».

Alors que le terrorisme individuel tel qu’on le connait – appuyé (ou pas) par des organismes structurés – revendiqué ou « récupéré » (ou pas) par ces mêmes organismes – est, me semble-t-il, différent de ce que l’on appelait à l’époque les guerres d’indépendance, les guerres de libération d’un pays occupé… Pendant longtemps on ne leurs donnait pas ce nom de « guerres » mais de « guérillas » ou « d’évènements » comme en Algérie par exemple…

Dans ce cas, selon le camp où l’on se situe, le « terroriste » de l’un est le « résistant » de l’autre. La liste serait longue d’exemples que tout le monde a en tête : Résistants de la France Libre, Terroristes d’Iraël, Fellagas en Algérie, Vietcongs au Vietnam,

Ce type de terrorisme a pratiquement toujours été légitimé quand les révolutions ont abouti. En Israël, Menahem Begin, responsable de l’Irgoun, était un terroriste redoutable responsable d’attentats horribles. Il fut premier ministre après le départ des anglais. Ho Chi minh, Ben Bellah en sont aussi des exemples qui prouvent que le terrorisme peut être une voie « honorable » pour (re)prendre le pouvoir. La « paix des braves » proposée par De Gaulle au FLN en est une autre démonstration… De Gaulle, lui-même était le chef de la résistance appelée terrorisme par le gouvernement de Vichy…

Pour être complet dans cette spirale, le terrorisme politique peut engendrer lui-même un contre terrorisme tout aussi meurtrier et aveugle comme l’OAS en France ou un terrorisme d’Etat comme en Afrique du Sud à l’époque de l’apartheid.

Terrorisme de Clan, sectaire, religieux…

C’est peut-être le terrorisme le plus dangereux car il peut s’amalgamer à des causes politiques, ce qui le rend encore plus pernicieux.  Il a généré massacres et génocides. Il s’appuie le plus souvent sur des « principes » dépassés, archaïques qui peuvent être aussi le terreau d’un terrorisme individualiste :

  • sur des idéologies plus ou moins religieuses et sectaires : Catholiques contre Protestants (Irlande), Chrétiens contre Musulmans (Bosnie, Croatie, Serbie) Chiites contre Sunnites (Irak, Syrie), Musulmans contre Coptes (Egypte, Irak) , Musulmans contre Juifs, « Jehadistes Islamistes Salafistes » contre un occident perverti, etc, etc…
  • sur des différences « ethniques » : solution finale des nazis envers les juifs, Sadam Hussein massacrant les Kurdes, génocide arménien, génocide  Tutsis par les Hutus au Rwanda et au Burundi, en Asie avec les Sikhs en Indes, les tibétains en Chine… Sans oublier le Ku Klux Klan qui « exercait » encore il y a quelques années…

 A qui profitent ces Terrorismes ?

Là encore la liste serait longue :

  • tout d’abord aux marchands d’armes, et de canons que sont les Etats avec  toutes les organisations « lobbyistes » qui mettent en oeuvre ces « marchés ».
  • à la corruption des politiques par les systèmes de retro-commissions que les dernières « affaires » ont largement mis au clair et qui génèrent de l’argent « sale »
  • au trafic des armes qui, lorsqu’il n’est pas officiel, est largement intégré à celui de la drogue… Cela engendre, bien sûr encore de l’argent sale qu’il faut blanchir, lui-aussi dans des organismes bancaires douteux « off-shore » : des îles  devenues »caïmans » des « paradis »…
  • J’aurais pu ajouter (cyniquement) les ONG… mais là est un autre débat !

 Quelles seraient les solutions ?

Elles sont (malheureusement) d’ordres planétaires mais l’utopie n’est-elle pas un excellent moteur d’innovation ?

Stratégiques

L’ONU devrait être la seule force armée par une partie des budgets des Défenses nationales des pays adhérents (pour mémoire 80% de la richesse mondiale est affectée à la défense) susceptible d’intervenir pour la sécurité de la planète.

Sociétal :

L’ONU devrait prescrire à toutes les démocraties :

  • d’intégrer le Revenu de Base selon un % du PIB en application des Droits de l’Homme et du Citoyen
  • d’accompagner financièrement les pays « du sud » pour la mise en place de la TRI
  • d’ intégrer la notion de LAÏCITÉ dans les constitutions,
  • D’instaurer le WE de 3 jours pour la liberté des cultes.

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

forty eight − 38 =