SEL – Système d’Echange Local ( ou Libre) – Dominique DORE – accorderie

Système d’Echange Local.

Les SEL ont leurs monnaies spécifiques qui permet les échanges (le troc) entre les membres d’une association : à Toulouse  c’est la violette  depuis 2013, la « SoNantes » sera mise en circulation le 28 avril 2015 dans l’agglomération, ailleurs le grain de sel ou le pavé…  Ils sont dans un système parallèle et étanche. Ils ne paient ni impôts ni taxes (TVA*, CSG*). C’est ce qui leur vaut d’être contestés et attaqués  juridiquement par les artisans locaux devenus moins compétitifs car eux, sont soumis aux charges (patronales et salariales), aux impôts (Entreprise et revenus) et aux taxes (TVA). Si un Revenu de Base était distribué sur tout le territoire en monnaie spécifique (1 Franc = 1 Euro). le résultat serait identique en terme d’échange et de monnaie circulante mais l’avantage est que les impôts (sur le Revenu) et les taxes à la consommation (TVA) pourraient être normalement perçus.

Vidéo présentant Dominique DORE (Initiatrice des SEL).

Actuellement, un nouveau concept venu de Canada, l’ACCORDERIE, commence à émerger en France. Il permet retrouver du lien social. Chaque membre de cet organisation accepte d’échanger ses connaissances, ses compétences et son savoir faire avec, comme unité d’échange : l’heure . Quelle que soit la compétence c’est le temps qui compte… Le concept est intéressant en particulier pour retisser le lien avec les personnes les plus démunies et marginalisées. Une accorderie vient de se créer à Paris dans le XIVème

Il faut espérer qu’avec la mise en place d’un Revenu de Base chacun pourra retrouver naturellement cette dignité et que la solidarité sera institutionnalisée.

*Taxe à la Valeur Ajoutée et Contribution Sociale Généralisée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

three + one =