SCO et TIG

Qu’est-ce que pourrait-être le Service Civique Obligatoire (SCO) ?

C’est une période de la vie  (entre 17 et 35 ans) pendant laquelle tout citoyen doit se consacrer à l’Etat . Ce service citoyen, sans rémunération (autre que le RBI national) permet de participer (à plein temps) à des projets d’Intérêt Généraux. Pendant cette période les jeunes auront la possibilité de parfaire une formation ou un apprentissage et pour les « Seniors » de transmettre leurs savoirs, leur expérience et se sentir utiles. Ce service peut s’accomplir dans sa région ou dans le cadre d’une coopération interrégionale ou internationale. Il permettra :

  • aux jeunes : de mettre en pratique leur métier s’ils l’ont déjà acquis, de découvrir des orientations pour leur projet de vie, d’apprendre à conduire,  de travailler pour les Services Publics, pour agriculteurs (cueillettes de saisons), d’apprendre les gestes qui sauvent, de participer à des opérations de prévention (construction de digues pour atténuer les inondations, débroussaillage pour limiter les incendies, isolation et consolidation de l’habitat pour atténuer l’effet des séismes) ou d’intervention rapide en cas de catastrophes : sauvetage, déblayage, nettoyage, reconstruction
  • aux adultes compétents (30-35 ans) : de transmettre leurs expériences déjà acquises et effectuer (pour les volontaires) des Travaux Pénibles et/ou Dangereux (TPD) en complément des TIG (voir plus bas). Exceptionnellement, ces travaux doivent être rémunérés normalement, générer des points de retraite en conséquence (pondérés en fonction de la « pénibilité »),  et une assurance-vie. Sont concernés les militaires, policiers, gendarmes, pompiers et autres agents de la sécurité mais aussi le personnel civil amené à prendre des risques : destruction de déchets toxiques (amiante, marée noire, démantèlement des centrales, etc.)
  • aux délinquants dans cette période d’âge », la possibilité d’effacer leur peine s’ils s’intègrent sans aucun problème pendant cette période considérée comme de réinsertion. Ils seront prioritaires pour les TIG et TPD
  • Aux seniors volontaires d’accroître leur revenu et de terminer son activité « en biseau » avec sa retraite.

Cet échange de savoir provoquera ainsi une plus grande cohésion sociale par le brassage social et générationnel qui s’imposera. Cette mesure peut être immédiate.

L’Etat bénéficierait ainsi pendant cette période et sans budget supplémentaire de la capacité de former et d’intégrer les jeunes dans la vie active. Le jeune citoyen y verra une participation à l’effort régional, national ou international et une « contrepartie » naturelle du RBI qu’il perçoit. Certains y voit là une contradiction avec l’inconditionnalité du RBI. Pour ma part l’inconditionnalité est naturellement réciproque : toute personne, homme ou femme, quel que soit son niveau intellectuel ou physique, handicapé ou pas, religieuse ou pas, sera obligé de s’y soumettre. C’est une question de politesse. Quand on est invité, on apporte un petit cadeau…

Si 500 000 jeunes sont concernés chaque année par ce SCO, cela offrira un potentiel à l’état de l’équivalent de 6 milliards d’euros en considérant que chaque citoyen devrait être rémunéré à raison d’un SMIC soit 1 000 euros mensuel.

Qu’est que le Travail d’Intérêt Général (TIG)

C’est le moyen de « payer sa dette » à l’Etat en cas de délit mineurs et qui ne nécessitent pas la perte de liberté (enfermement) car le « coupable » ne crée pas de danger immédiat pour la société. Les TIG doivent être adaptés et planifiés en fonction des contraintes de chacun.

Exemples :

  • travail dans les hôpitaux pour les « chauffards »,
  • débroussaillage des forêts ou ramassage d’ordure pour les pollueurs,
  • séjours encadrés dans la police, l’armée ou les sapeurs pompiers,
  • coopération à l’étranger,
  • travaux pénibles et/ou dangereux (TPD)

 Comme on le voit, le sujet (SCO – TIG) ne manque pas d’intérêt, à condition qu’on le coordonne avec un RBI.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

sixty seven − sixty six =