Revenu existence – Le petit livre vert – Transport – Témoignage – location – EUROPCAR

Je suis écolo et parisien. J’ai opté pour la location pour des raisons économiques et écologiques. Cette solution est parfaite l’été.

Par contre, cela pose de petits soucis en hiver…

Nous avons conclu avec EUROPCAR un contrat « Liberté-Easy ». Ce serait parfait si…

L’an passé, à deux reprises, nous avons loué un véhicule en hiver (février puis vacances de « printemps »). Ce fût infernal. La neige était au RdV. Pas de possibilité d’avoir un véhicule avec des chaînes ni des pneus « neige » adaptés. Paris n’est pas en zone « neige » !

Ne connaissant pas le type de véhicule, je n’avais pas pu m’en procurer avant le départ. De plus, les vendeurs étaient dévalisés. J’en ai informé à l’époque le ministère de l’équipement pour connaître leur position. Les échanges de courriels sont à disposition.

Nous avons éviter de justesse plusieurs incidents suite à des glissades sans gravité à Morgins (Suisse). Bref j’avais déjà signalé qu’il serait plus intelligent de proposer au moins les chaînes (coût 30 euros) comme c’est l’obligation pour le gilet et le triangle.

Cette année : rebelote mais avec préjudice.

Mi- décembre 2010.

Après avoir téléphoné à l’Agence EUROPCAR de la Porte d’Orléans, j’ai pu obtenir, deux jours avant, le type de pneus équipant le véhicule qui me serai attribué. La voiture que nous avons louée  du 15/12 au 5/01/2011 nous a posé et nous pose des problèmes. Nous sommes descendus mercredi 15 décembre avant les précipitations neigeuses. Nous voulions arriver avant la nuit. Nous sommes partis à 10:00 du matin, il faisait froid, environ 0° en région parisienne. J’ai eu à actionner mes essuie-glaces avec « lave-glace », sans problème.

Arrivé dans les monts Auvergne aux alentours de 15:00, il faisait -9° dehors, la route était mouillée par la neige fondue et salée, sans risque. J’ai dû utiliser mes essuie-glaces et mon lave-glace. Surprise ! Le liquide lave-glace ne sort plus quand on actionne le levier. Pensant qu’il était vide, je m’arrête à la première station-service, achète un bidon de 5 l de liquide lave-glace (-30°). Quand j’essaye de remplir le réservoir, il est plein ! Le liquide dégorge tout de suite. J’en conclus donc que le dernier utilisateur n’avait pas mis le produit adéquate en cas de forte baisse de température. Et surtout que ce « détail » n’est pas contrôlé par le loueur avant de délivrer le véhicule.

Après l’épisode des chaînes, c’est l’épisode du « lave glace ». Compliqué de rouler sans. Nous vous avons fait les 100 derniers kilomètres avec un pare-brise blanchi par les projections d’eau salée et nous étions obligés de nous arrêter aussi souvent que possible pour le nettoyer en projetant du liquide (-30°) manuellement… Arrivés dans le Cantal, j’ai tenté, tant bien que mal, le lendemain, de dégeler le réservoir de lave-glace avec de l’eau bouillante mais rien n’y a fait.

Impossible d’utiliser la voiture avec les routes dans cet état.

Le temps s’étant radouci, j’avais re-essayé le vendredi et le samedi mais finalement la pompe était HS. Le samedi, j’ai téléphoné par deux fois au service assistance d’EUROPCAR (0800 35 40 00) pour savoir ce que je devais faire. J’espère que les conversations ont été enregistrées car elles étaient délirantes…! Alors que la sécurité a toujours été pour moi un facteur primordial, en particulier en hiver, mon interlocuteur me soutenait qu’il était tout à fait possible de rouler sans lave-glace l’hiver sur route « mouillée salée ». Il ne m’a même pas été proposé de m’envoyer un dépanneur ou de faire un échange de voiture. Au final, n’ayant aucune possibilité de communication avec Europcar, j’ai dicté un e-mail à ma fille qu’elle a envoyée au service client d’Europcar. Le dimanche matin, la personne de l’assistance (plus compréhensive celle-la) m’a conseillé, comme il n’y avait pas eu de précipitations neigeuses, d’aller changer la voiture à Clermont-Ferrand (à l’aéroport-04.73.91.18.07) en appelant dès lundi matin.

Lundi 20 décembre 2010

Je téléphone à l’agence Europcar de l’aéroport de Clermont. Ils sont d’accord pour me changer de voiture. Aller-retour 200 km. La voiture est plus petite mais le diamètre des roues colle avec les chaines achetées pour l’autre. Par contre, même à Clermont-Ferrand, les loueurs ne fournissent pas de voitures avec des pneus équipés pour l’hiver. Le Massif Central n’est peut-être plus en zone montagneuse ? Je repars donc avec une « Ford » « truc plus… ».

Nota : Profitant d’être à Clermont, j’ai pu accéder (enfin : voir Pb 3G) à Internet par Wi-Fi. J’ai transmis aux éditions indigènes le manuscrit correspondant à la version zéro du petit livre vert.

Conclusion :

Outre le fait d’être obligé d’acheter les équipements adaptés (chaînes) pour l’hiver sans connaître à l’avance le véhicule proposé,  c’est en final, quatre jours sans possibilité d’utiliser le véhicule, 200 km aller-retour pour l’échanger, une journée de perdue… Le préjudice pour Europcar n’a été évalué qu’à 3 jours de location… D’où l’intérêt de cette « pub »

Je retourne à Morgins le 18 février prochain… Il parait qu’il n’y a pas de neige… Super !

Analyse de cet incident :

Comme cela se fait dans certains pays (en Suisse et en Autriche par exemple), le gouvernement fixe par décret la période pendant laquelle tous les conducteurs doivent rouler avec des véhicules équipés pour d’hiver. Faute de quoi ils ne seront pas assurés.

Il est évident qu’en France cette mesure ne serait pas très populaire. Pourtant cela éviterait bien des désagréments que nous connaissons. On pourrait imaginer que ce type de mesure soit prise pour l’ensemble des loueurs. En effet, les véhicules loués peuvent circuler à l’intérieur de toute la France (zone de neige comprise) voire même à l’étranger. Cela pourrait créer aussi des débouchés pour les garagistes qui accepteraient de stocker des roues  équipées en pneus neige par exemple. À l’époque des pneus clous, c’est ce que les gens faisaient.

D’autre part, sachant que les voitures de location sont revendues pratiquement tous les six mois, les voitures achetées avant la période d’hiver pourraient être équipées de pneus « neige » (à lamelles). Dans tous les cas, à cette période, les voitures devraient être fournies au minimum avec des chaînes adaptées au diamètre des pneus. A suivre…

1 Commentaire

  1. mutuelle sante

    Merci pour cet article. J’ai également abordé ce sujet sur mon blog. Par la même occasion, je viens de poster votre lien vers ce billet.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ thirty nine = forty six