Revenu de Base – Fiscalité – Impôts progressifs sur les sociétés – Formule calcul

Impôts progressifs sur les sociétés.

Pour tenter de rendre l’impôt sur les sociétés plus juste, il faudrait que l’impôt soit progressif comme pour les particuliers (de 0 à 50%) en fonction de critères objectifs. Des éléments pondérateurs permettraient d’infléchir des tendances sociétales.

Les critères objectifs de l’entreprise sont :

  • le Chiffre d’Affaire – CA
  • les Bénéfices annuels – BA
  • la Masse salariale annuelle SA
  • La Masse Salariale Mensuelles (SM) = SA/12
  • l’Effectif (à taux plein) – Eff
  • le montant des amortissements – Am
  • etc.

Les éléments modérateurs (non exhaustifs) sont :

  • Parité (%) (p) = Nombre d’Hommes/Nombre de femmes. Exemple 15 H, 10 femmes : p = 150%
  • Représentation du Handicap (au delà de 5%)  (h) = 1-n%. Exemple si 15% de Handicapés h=90%
  • Ratio des écarts de Salaires (et avantages en nature) (e)  par tranche de 1% au delà d’un ration de 1/10 : e= 1+n%. Exemples : Écart de 1 à 30 – e = 120%, 1à 50 : e = 140%
  • Pénibilité. Ce serait un ratio a déterminer pour l’ensemble de l’entreprise en fonction des horaires décalés, de l’insalubrité, des dangers, de l’accessibilité, etc… (p) sera fonction des conditions réelles à déterminer par le CHSCT des entreprises
  • etc.

Avec un RB à 1 000 euros/mens

Une formule (simple) intégrant (ou pas) tous ces critères doit permettre d’obtenir un « Revenu Etalon » (Re) mensuel (de 0 à 2 000 et +) à comparer à celui de l’IRPP.  Ce « revenu étalon » pourra être modulé par les critères  (p, h, e, p,…) et permettre ainsi de calculer l’impôt en fonction des entreprises. Je laisse le soin aux économistes de trouver cette formule pour qu’elle réponde à toutes les entreprises, quelques soient leurs tailles. La plus simpliste serait de l’ordre :    (BA-SM)/Eff- RB = Re

Elle permettrait de « jauger » les entreprises : Quelques exemples :

  • Un artisan (touchant le RB) et percevant un Salaire brut (toutes charges comprises) de 2 500 euros/mensuel a fait 5 000 euros de bénéfices. son impôt sera : Re = 5 000 -2 500 – 1 000 = 1 500. Selon le tableau IRPP, ses bénéfices  seront imposés à 37,5% = 1 875 €. Le bénéfice net après impôts sera de 3 125 €
  • Un artisan avec 3 employés dont la Masse Salariale Mensuelle est de  7 000 € a fait 15 000 € de bénéfice annuel.  Re = (15 000 – 7 000)/4 – 1 000 =  1 000 donc imposer à 25%
  • Une PME de 60 personnes dont la MS est de 120 000 € a fait 250 000 € de bénéfices Re = (250 000 -120 000)/60 – 1 000 = 1 166 donc imposer à 30%
  • Une entreprise du CAC40 de 150 000 personnes, avec une SM de 400 000 € fait 200 millions de bénéfices. Re = (200 000 000 – 400 000)/150 000 = 1 330 donc imposer à 33%

2 Commentaires

  1. Nancel

    Pour une retraitée qui a 1400 euro de retraite par mois les 400 euro de RB serait ajouté ou enlevée? Si c’est compris dans la retraite je ne gagne rien.
    Pouvez vous m’expliquer comment ça marcherait?
    Merci de votre réponse.
    Christ.

    Répondre
  2. Bernard

    Bonjour,
    Tout d’abord j’espère que le Revenu de Base Inconditionnel sera supérieur à tous les minima sociaux et supérieur au seuil de pauvreté. Pour la France je ne l’imagine pas à moins de 1000 euros. Votre retraite de 1400 euros viendra donc s’ajouter à ces 1000 euros mais vous serez imposé sur vos 1400 euros. J’ai établi un tableau (théorique) pour démontrer que toute personne gagnant individuellement moins de 2000 euros aura un revenu supplémentaire : ww.generationdemain.org/glossaire/revenu-existence-calcul-de-limpot/ J’espère que cette explication vous conviendra. Cordialement. BH

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

40 ÷ forty =