Gratuité

par gratuité il faut d’abord entendre mutualisation. Rien n’est gratuit évidemment ! Sinon peut être le bonheur…

Si vous voulez en savoir plus sur la gratuité : lire Bruno Martin Vallas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fifteen ÷ fifteen =