Glossaire-Revenu Existence – Filet social – analogie avec cirque

Lorsque le filet est apparu dans le monde du cirque, les trapézistes se sont « libérés ». Ce fût et c’est toujours l’innovation  de spectacles de plus en plus fantastiques et « périlleux »…  Ils nécessitent du travail encore et encore, des échecs, des apprentissages…  Pour se relever après être tombé : ce n’est jamais drôle, ça fait parfois mal  et c’est quand même un peu dangereux… mais cela fait progresser les techniques, les savoirs, la transmission… et en final c’est la présentation de prouesses de plus en plus spectaculaires.

Pourrait-on  imaginer un retour en arrière ? Accepter que ces athlètes redeviennent, comme dans la Rome antique, des pantins capables de se désarticuler pour le petit frisson de spectateurs sadiques ?

Or, nous acceptons de voir des gens crever à nos portes, dans nos villes et partout sur le territoire en France, en Europe et dans le monde. Le tissu social se délabre, les inégalités se creusent. Personne n’est à l’abri d’un accident de la vie : chômage, divorce, décès, handicap, catastrophes naturelles (ou pas…) . Et les conditions écologiques futures ne présagent rien de bon si la solidarité, si ce filet social n’est pas rapidement mis en place.

Par contre, on peut penser, on peut imaginer que, comme pour nos trapézistes, un filet social (Le Revenu de Base ou Revenu d’Existence) permettrait sans craindre pour soi et sa famille de se former, de choisir son projet, d’entreprendre, de créer, de restaurer, de rendre service et des services, d’accroître ainsi son patrimoine personnel et collectif, qu’il soit matériel, culturel ou spirituel. Tout cela grâce au droit à l’erreur sans (trop de) risque pour soi comme pour la société.

J’aime l’analogie que fait Edgar Morin quand il propose d’intituler les changements futurs « Métamorphose » plutôt que de penser à une Révolution.

De la chenille puis de la chrysalide sort le papillon. Pourtant sans perdre en route tout le patrimoine génétique et le système nerveux Les révolutions ont tendance à faire table rase d’une partie du patrimoine, souvent pour des raisons idéologiques : les chrétiens ont annihilé le patrimoine d’Alexandrie en brulant sa bibliothèque et son trésor de connaissance. Les savants sont devenus « sorciers », on les brulait…On a eu droit ensuite à 12 siècles d’obscurentisme (voir le très bon film « Agora »)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

eight ÷ one =